Les écrivains contemporains de Bayard

–    Jacques de Mailles ou le loyal serviteur (1475-1540)

Jacques de Mailles est né à Morêtel de Mailles, au château situé entre Goncelin et Saint Pierre d’Allevard. D’abord archer, puis secrétaire de Bayard, il fit partie de sa compagnie. Devenu notaire, Il rédige l’acte du mariage de Jeanne Terrail, fille de Bayard, avec François II de Bocsozel, et il assiste à leur mariage le 24 août 1525. En 1527, il publie « La très joyeuse, plaisante et récréative histoire du bon chevalier, sans peur et sans reproche ». Cette histoire importante mais particulièrement romancée, sera rééditée plusieurs fois au cours des siècles suivants.

–    Symphorien Champier (1471-1538)

Né à Symphorien sur Coise près de Lyon, il effectue des études de médecine, épouse Marguerite, fille d’Yves Terrail, et entre au service du duc Antoine de Lorraine comme médecin. Il combat aux cotés de Bayard, devenu son cousin, à Agnadel en 1505, puis à la bataille de Marignan en 1515. A partir de 1517, il retourne en lyonnais où il s’investit dans la politique locale et rédige son livre qu’il publie en 1525 : « Les gestes ensemble la vie du preulx chevalier Bayard », donc deux ans avant le livre du loyal serviteur.

–    Aymar du Rivail (1491-1558)

Né à Saint Marcellin entre Valence et Grenoble, il est connu comme auteur de l’histoire des Allobroges (de allobrigibus), histoire au cours de laquelle il rédige et résume la vie de Bayard. Après de solides études au collège de Romans, il entre en 1505 au collège d’Avignon qu’il quittera en 1510. En 1521, Aymar est conseiller au Parlement de Grenoble. Ami intime de Bayard, il assiste comme témoin à la signature du contrat de mariage de Jeanne Terrail, au coté des frères du chevalier : Philippe Terrail, évêque de Glandèves (Entrevaux) et Jacques Terrail, abbé de Josaphat lès Chartres. Aymar du Rivail intervient auprès du roi Henri II pour faire rembourser à Jeanne du Terrail une dette de François Ier.