Hommage à Marcel Fakhoury

Les Amis de Bayard ont appris avec peine le décès de Marcel Fakhoury le 19 octobre. Trois d’entre nous ont assisté aux funérailles et Jean-Pierre Pauze a prononcé un petit mot au nom de l’Association.

Il faut dire que Marcel a marqué notre région par son riche parcours, sa personnalité attachante et, en ce qui nous concerne plus directement, son vif intérêt pour le chevalier Bayard, ce héros légendaire qui l’inspirait particulièrement.

Né en Egypte, Marcel Fakhoury quitte son pays à 23 ans pour s’installer en France. Il a travaillé principalement chez Caterpillar à Grenoble. Une fois retraité, il s’inscrit à la Société des Ecrivains Dauphinois où il occupe le poste de trésorier, avant d’être nommé vice-président. Il est également membre associé de l’Académie Delphinale et directeur de rédaction des « Cahiers de l’Alpe ». Par ailleurs, il est correspondant du quotidien le « Dauphiné Libéré » et chroniqueur sur Radio Grésivaudan : une activité qui force l’admiration.

Épris de poésie, de littérature et d’histoire, Marcel s’est intéressé à toutes sortes de sujets. Parmi eux l’histoire de Morêtel-de-Mailles, où il a vécu près de 22 ans, ce qui lui a donné l’occasion d’évoquer avec talent la vie de Bayard. Il a écrit sur deux de ses compagnons : son biographe Jacques de Mailles, dit « Le loyal serviteur », et sur son lieutenant le chevalier de Boutières, à qui François Ier remit le collier de l’Ordre de Saint Michel pour faits de guerre, comme à Bayard. Ces deux personnages remarquables ont habité sur cette même commune. Il a aussi écrit sur Jeanne Terrail, la fille du chevalier.

Marcel Fakhoury

On ne saurait rendre hommage à Marcel sans évoquer deux autres écrivains grenoblois qui nous ont quittés pratiquement en même temps : Lisette Blanc le 3 Juin (voir l’hommage sur ce site) et tout récemment, le 27 octobre, Raymond Joffre. Les trois étaient unis dans leur amour de la littérature et de l’histoire et leur volonté de partager ces passions avec tous. Beaucoup se rappellent les lectures théâtrales costumées, saynètes ou contes historiques écrits par Marcel et illustrés par Lisette, lues en duo (photo), comme celle intitulée « Bayard chevalier courtois et généreux », avec Lisette dans le rôle de Jeanne Terrail et Marcel dans celui de Jacques de Mailles, cités plus haut. Raymond aussi était un homme de grande culture, enseignant puis éditeur-libraire, président d’Ex-Libris Dauphiné et des Ecrivains Dauphinois. Ces trois figures locales vont beaucoup nous manquer.

Lisette et Marcel